Figure1

Figure n° 1 : Schéma simplifié d’obtention d’un génome autopolyploïde ou allopolyploïde. L’évolution des plantes a été marquée par des événements récurrents de polyploïdie s’accompagnant d’un retour progressif
vers le niveau diploïde : on parle alors d’espèces paléopolyploïdes, pour lesquelles seules des traces des événements passés
de polyploïdie subsistent dans le génome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.