Plante tomates

Le réchauffement effectif donné par les experts climatologues serait une augmentation d’environ 1 °C de la température moyenne depuis vingt ans. Ce n’est pas pour autant que les basses températures sont éliminées, et encore moins le risque de gelées tardives meurtrières. Certains estiment même que le risque de dégâts aux cultures par gel tardif serait accru. En effet, seul le nombre de jours de gel tardif serait diminué mais pas les dates d’occurrence : survenant sur des plantes plus développées, le gel serait donc encore plus meurtrier.© D. Veschambre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.