Les oiseaux dans la ville, indicateurs de biodiversité

Julien Birard

Les paysages urbains n’ont pendant longtemps suscité que peu d'intérêt auprès des naturalistes, plus intéressés par les systèmes dits « naturels ». Les choses changent aujourd’hui. Dans un contexte d’urbanisation croissante et d’une prise en compte accrue des questions environnementales par l’opinion publique, la question de la conservation de la biodiversité urbaine est devenue aujourd’hui un objet de recherche scientifique et un enjeu important des politiques urbaines. Les oiseaux y occupent une place importante.

 

Étourneau sansonnet  - © J. Birard

Étourneau sansonnet  - © J. Birard

 

Les oiseaux représentent des indicateurs de l’état de la biodiversité facilement détectables. Tout d’abord car les populations d’oiseaux se trouvent en bout de chaîne trophique et sont sensibles aux évolutions qui existent tout au long de cette chaîne. Ensuite car il s’agit de populations animales qui sont faciles à observer en milieu urbain du fait de l’abondance d’un certain nombre d’espèces communes. Enfin, il s’agit d’un groupe taxonomique pour lequel la connaissance est relativement bonne comparativement au reste de la biodiversité.

 

Les oiseaux en Stoc

Différents programmes de suivis de la biodiversité, s’appuyant sur des protocoles standardisés et rigoureux, permettent de récolter des informations précieuses sur l’état de santé des populations animales et végétales. Le plus célèbre et le plus ancien est le Stoc : Suivi Temporel des Oiseaux Communs. Initié en 1989 par le Muséum National d’Histoire Naturelle, il permet de mesurer les tendances à l’augmentation ou au déclin d’environ 150 espèces mais également les dynamiques par groupes fonctionnels, ou par type d’habitat.

 

> Lire la suite

One thought on “Les oiseaux dans la ville, indicateurs de biodiversité”

Les commentaires sont fermés.