Témoignage de « Topager », spécialiste des potagers sur toits

Nicolas Bel

« Imiter les écosystèmes pour rendre la ville durable, telle est l’ambition de notre jeune entreprise innovante, Topager. Nous mettons en œuvre des projets de potagers et de refuges de biodiversité, notamment sur les toits de Paris. »

 

Toit d’AgroParisTech, parcelles scientifiques

Toit d’AgroParisTech, parcelles scientifiques

 

Fin 2011, féru de biomimétisme, je recherchais ce graal d’une ville qui imite un écosystème:

  • Valoriser localement les déchets en inventant des cycles pour les transformer en ressource, par exemple en recyclant les déchets organiques en compost.
  • Imiter le fonctionnement d’un écosystème naturel en valorisant sa biodiversité, comme dans la pratique de l’agroécologie ou de l’inspiration des milieux sauvages.
  • Rendre les mêmes services qu’un écosystème, tels que réguler la température, les eaux d’orage, dépolluer…

 

Un potager sur un toit dédié à la recherche

L’inspiration des potagers sur les toits de Montréal a été décisive. A l’époque, j’enseignais l’éco-conception et je me questionnais sur les alternatives pour le substrat, exogène et couteux. Avec Nicolas Marchal, ami de longue date, nous avons eu l’idée d’une culture sans terre, uniquement constituée de résidus organiques de la ville tels que le bois d’élagage et le compost. Nous étions fascinés par l’agroécologie et nous dévorions les livres d’experts. Nous avons monté un projet avec Christine Aubry, Ingénieur de Recherche à l’INRA, Frédéric Madre, doctorant au MNH et une équipe de chercheurs renommés...

 

> Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *