L’arboretum de La Petite Loiterie, un parc pédagogique

Annie ImbaudJac Boutaud

L‘arboretum de La Petite Loiterie a été conçu de façon à apprendre à regarder autrement les végétaux ligneux et à les reconnaître. La démarche de plantation est originale : les arbres et arbustes ayant des feuilles ressemblantes sont regroupés dans les mêmes zones (catalpa avec paulownia, charme avec hêtre, alisier torminal avec érables…). Cela permet de mieux différencier les espèces souvent confondues mais, aussi, pour une même espèce, d’en comparer les différents cultivars ou variétés.

A l’inverse, des individus d’essences qui sont parfois confondues alors qu’elles présentent des différences évidentes sont aussi installés côte à côte, l. encore pour mieux montrer ces différences : marronnier et châtaignier, séquoia toujours vert et séquoia géant…

Invitation à la promenade au mois de mai – © Arboretum de la Petite Loiterie
L’arboretum dévoile ses charmes en toutes saisons : les pommiers en fleur – © Arboretum de la Petite Loiterie

Pour aider à comparer les végétaux

Il ne s’agit pas d’une collection d’essences rares : l’arboretum présente un large éventail des espèces d’arbres et arbustes rustiques et disponibles (près de 1900 à ce jour). L’une des vocations du parc étant de permettre aux gestionnaires d’espaces verts ou aux jardiniers amateurs qui le visitent de comparer les végétaux, afin de les aider dans leur choix de plantation, sont présent.s essentiellement des taxons faciles ou assez faciles à trouver en pépinière, les quelques plantes plus rares ayant été choisies pour leur intérêt pédagogique (érable à feuilles de charme près du charme commun…).

Un aspect laboratoire

L’arboretum a, comme objectifs plus techniques, certaines expérimentations et observations : construction du tronc des arbres et incidences sur la remontée de couronne, développement des arbustes et tailles envisageables, adaptation au climat et ses changements, sensibilité aux parasites et ravageurs, phénologie, autécologie…

Cet aspect “laboratoire” de l’arboretum est valorisé par le biais de formations, de conférences et d’articles dans la presse professionnelle.

Une démarche de gestion durable

Une politique d’inventaire de la faune indigène et de la flore spontanée ainsi qu’un bilan écologique général du site permettent d’affiner les pratiques pour inscrire l’arboretum dans une véritable démarche de gestion durable : limitation des intrants, paillis de broyats locaux de v.g.taux, fauches tardives… Côté éco-pâturage, un petit cheptel de moutons de race Solognote permet d’entretenir certaines prairies et de valoriser le foin produit sur place.

Les 4 ha de bois, anciennement conduits en taillis sous futaie, font partie du projet d’ensemble : transition vers une futaie jardinée avec régénération naturelle, ouvertures des allées et restauration des mares. Sur les 2,5 ha de lande récemment ajoutés, la plantation de quelques individus de diverses essences forestières non spontanées (séquoia, pin sylvestre, noyer…) crée un paysage en écho avec le parc lui-même, et prépare un arboretum forestier.

Répartition des formes de feuilles au sein de l’arboretum

Un arboretum jeune

L’arboretum de La Petite Loiterie, d’initiative privée, est encore jeune. Son aménagement a commencé en 1991 et les premiers arbres sont plantés depuis 1995.

Le projet paysager a été réalisé en étroit partenariat entre Jac Boutaud, son créateur, et Jean-Pierre Prime, architecte-paysagiste DP LG, régulièrement sollicité à l’occasion des nouvelles plantations ou lors de la conception de l’arboretum forestier.

Ils ont su créer, dans l’environnement champêtre de la Gâtine Tourangelle, un parc qui s’appuie sur les éléments forts du paysage en préservant des espaces ouverts, tout en proposant des itinéraires de promenade inspirés par des harmonies de volumes, de formes et de couleurs. Avec le développement des végétaux, des ambiances particulières se créent selon la forme des feuilles des différents espaces, que l’on peut apprécier en cheminant de l’un à l’autre.

Une association PAPOU

Un Comité de pilotage a rapidement vu le jour, composé d’une dizaine d’experts en arboriculture, écologie, phytopathologie, paysage, pédologie…

Il a donné naissance en 1996 à l’association PAPOU (Pour que l’Arboretum POUsse) pour participer à la mise en place, au fonctionnement et au développement de l’arboretum.

L’association emploie un salarié à mi-temps, pour s’occuper à la fois de l’entretien de l’arboretum, des animations nature et de certains relevés écologiques.

Dans le réseau des Arbusticulteurs

L’arboretum a fait partie du réseau des Arbusticulteurs dès sa création en 1999 par Pierre Raimbault, Hervé Bichon et Jac Boutaud. Ce réseau, devenu association en 2007, a pour objectif de promouvoir l’utilisation et la gestion des arbustes.

Il a en particulier mis en place un ensemble d’expérimentations de conduites de taille sur différents sites, les collections d’arbustes de l’arboretum servant de référence.

Le premier Prix Francis de Jonghe a été attribué à Jac Boutaud en mai 2000 pour la création de l’arboretum.

L’Arboretum de La Petite Loiterie a de nombreux atouts : étendue de la palette végétale, intérêt paysager, outil pédagogique,  laboratoire… Alors que nombre d’arbres atteignent aujourd’hui des proportions respectables, de nouvelles plantations viennent encore élargir la collection et rendre perceptible l’échelle du temps.

L’arboretum de La Petite Loiterie : 12 hectares de prairies, zones humides et plantations – © Arboretum de la Petite Loiterie
Chatons de Salix caprea ‘Curly Locks’ – © Arboretum de la Petite Loiterie

Un arboretum animé

Une animation scolaire

Les visites guidées permettent d’apprécier la très grande diversité des arbres et arbustes. Le parcours, qui chemine en 2h à travers les 12 ha de l’arboretum, est adapté aux événements décoratifs de la saison. Les commentaires portent sur la reconnaissance des ligneux, leurs intérêts décoratifs et utilitaires, la plantation, l’entretien…

Les animations s’adressent aux jardiniers occasionnels, amateurs éclairés, étudiants… Selon le thème du mois, elles

proposent de découvrir en 3h, outre la palette des arbres et arbustes, les différentes techniques pour les choisir, les planter, les entretenir…

Les animations nature s’appuient sur les différents milieux de l’arboretum : prairies, haies, bois, étang, mares permanentes et temporaires… Pour les scolaires, les activités sont adaptées à l’âge des élèves et à leur niveau de connaissance, en concertation avec les enseignants.

Les formations s’adressent à un public de professionnels et d’étudiants, ou d’amateurs éclairés. D’une durée de 1 à 3 jours, elles portent sur des thèmes variés et s’appuient sur les potentialités pédagogiques de l’arboretum :

• reconnaissance des végétaux

• choix des essences pour un aménagement

• plantation et entretien des haies

• taille d’entretien des arbustes

• taille de formation des arbres

• gestion différentiée et durable des parcs et jardins…

La Petite Loiterie est située en Indre-et-Loire, à 30 km au nord de Tours, au Sentier sur la commune de Monthodon.

 www.lapetiteloiterie.fr

Contact:
Tél. : 02 47 29 61 64
Courriel : lapetiteloiterie@free.fr