Mon jardin en hiver : Prix Saint-Fiacre 2018

Un prix et trois coups de cœur: tel est le palmarès 2018 du Prix Saint-Fiacre, le plus ancien prix littéraire du monde du jardin, décerné chaque année par les journalistes de l’AJJH*. Un choix difficile, qui peut parfois surprendre, parmi les dizaines de livres reçus, d’une grande qualité mais aussi d’une grande diversité de styles. Le prix revient cette année à Mon jardin en hiver, de Snezana Gerbault. Des membres du jury présentent le palmarès.

 

Prix Saint-Fiacre

Textes et photos de Snezana Gerbault, éd Delachaux et Niestlé, 160 p., 19,90 €

MON JARDIN EN HIVER

Présenter un jardin sous des habits hivernaux, voilà une idée singulière et originale mais qui vaut le détour. La nature prend des atours inattendus quand l’hiver approche. De nouvelles scènes se dévoilent pour ceux qui savent garder les yeux ouverts. Arbres dénudés, écorces lumineuses, topiaires au feuillage persistant, floraisons hivernales (oui, cela existe !), autant d’éléments qui structurent et égayent un jardin. Et, quand le gel et le givre – voire la neige – s’en mêlent, le décor prend encore une autre dimension. Un calme s’instaure, propice à la réflexion, que des oiseaux viennent parfois animer. C’est aussi l’occasion de composer des bouquets et des couronnes pour embellir son intérieur. Un beau voyage que ce Jardin en hiver, pour profiter de la magie d’une beauté changeante au fil des jours. Une manière aussi de mieux connaître des espèces parfois inconnues, et de partager des astuces de jardiniers, paysagistes et pépiniéristes.
Patrick Glémas

 

 

Trois « Coups de coeur »

De Katia Astafieff, préface de Francis Hallé, éd Dunod, 192 p., 17,90 €

L’AVENTURE EXTRAORDINAIRE DES PLANTES VOYAGEUSES

D’ordinaire, le thème est traité de manière plus doctorale… L’auteure, passionnée par le monde végétal, surprend par son langage actuel et ludique. Même la couverture se distingue : mariage graphique faisant à la fois penser à un tatouage et à une image d’Épinal! Le fraisier, le thé, l’hévéa, le tabac, le kiwi et bien d’autres plantes venues de loin nous sont familières, mais peut-être pas la Rafflesia, à la fleur énorme et malodorante.

L’auteure, directrice adjointe des Jardins botaniques du Grand-Nancy, met en scène les voyages au bout du monde d’hommes fous de botanique, en prise aux difficultés et aux péripéties liées à l’inconnu, aux ruses et aux enjeux d’un secret à conserver ou à dérober. Les propriétés des plantes et des recettes sont aussi mentionnées, ce qui ne gâte rien… Un grand bravo pour cette approche humaine, que les plus enfants vont aussi adorer!
Marie-Claude Eyrau

 

 

 

 

 

De Brigitte Lapouge-Déjean et Laetitia Royant, photographies de Serge Lapouge, préface de Gilles Clément, éd Terre Vivante, 258 p., 25 €

FUNÉRAILLES ÉCOLOGIQUES

« Pour des obsèques respectueuses de l’homme et de la planète » : tel est le sous-titre de cet ouvrage remarquablement documenté. Car, oui, il est possible de concilier contraintes légales et convictions. Les auteures ont mené un excellent travail d’enquête, qui permet de répondre aux questions les plus diverses que l’on peut se poser autour des funérailles et de leur organisation en accord avec ses convictions écologiques. L’écriture est précise, aborde le sujet avec délicatesse, sensibilité et bon sens.

Elles comparent les pratiques classiques (et leurs impacts) et toutes les alternatives écologiques (cercueils en carton, etc.). L’ouvrage traite également de la transformation des cimetières, qui deviendront, à terme, des lieux d’agrément… et de vie, à l’instar de ce qui existe déjà dans d’autres pays, comme l’Angleterre.
Isabelle Morand

 

 

 

 

D’Elena Selena, Gallimard Jeunesse, 16 p., 25 €

JARDIN BLEU

Elena Selena a donné vie à son conte dans un livre animé. Les pages délicatement découpées nous font pénétrer peu à peu dans les profondeurs du jardin bleu, à la découverte d’ombres mystérieuses qui se dessinent dans l’épaisseur des feuillages.

Très vite, l’histoire déborde du cadre et entraîne le lecteur dans la magie des feuillages nocturnes. La virtuosité des découpages propose un moment de lecture féerique, qui réveille en chacun de nous sa part d’enfance… Une merveille à mettre dans les mains des « petits » de tous les âges !
Marie-Aline Prévost

* AJJH, Association des journalistes du jardin et de l’horticulture

 

 

 

 

LES OUVRAGES SÉLECTIONNÉS

Parmi plus de cent livres reçus, le jury a réalisé une présélection de ceux qu’il estimait pouvoir obtenir le Prix Saint-Fiacre. Si le choix a été difficile vu la grande variété de thèmes et de styles, voici la liste des ouvrages qui s’étaient hissés en finale avant le palmarès définitif:
• Flora allegoria, de Luc Menapace et Colette Blatrix, BNF Éditions, 192 p., 35 €
• L’Herbier de Marcel Proust, de Dane Mc Dowell, Collages artistiques de Djohr, Flammarion, 224 p., 32 €
• Pierre Rabhi – L’enfant du désert, de Claire Eggermont, Illustrations de Marc N’Guessan, Plume de Carotte, 112 p., 18 €
• La Vendée des jardins au fil de l’histoire, Ouvrage collectif, Préface d’Erik Orsenna, Éditions du CVRH, 432 p., 39 €
• La ville végétale – Une histoire de la nature en milieu urbain (France, XVIIe -XXIe siècle), de Charles-François Mathis et Émilie-Anne Pépy, Champ Vallon, 360 p., 25 €
• Succulentes – Le design végétal, de Thomas Balaÿ et Frédéric Pautz, Ulmer, 128 p., 30 €
• Gabrielle ou le jardin retrouvé, de Stéphane Jougla, Denoël, 224 p., 19 €
• Des tomates sur mon balcon – Mon petit potager, de Thierry Heuninck, illustrations Aurore Petit, La Martinière Jeunesse, 64 p., 14,90 €
• Faire progresser son potager en permaculture, de Xavier Mathias, illustrations Cécilia Pepper, Actes Sud – Kaïzen, 64 p., 8 €
• Un petit monde, un monde parfait, de Marco Martella, Poesis, 144 p., 18 €.