Des hommes et des graines : prix Saint-Fiacre 2017

AJJH

Un bon cru, le prix Saint-Fiacre 2017 !
Plus d’une centaine d’ouvrages ont concouru à ce plus ancien prix littéraire du monde du jardin. Organisé par l’AJJH, son jury s’est prononcé pour attribuer son prix, mais aussi trois “coups de cœur” pour récompenser des ouvrages de qualité. Laissons les membres du jury vous les présenter.

Le prix Saint-Fiacre

Des hommes et des graines
Au fil de l’histoire et des cultures
Nathalie Vidal/Delachaux et Niestl./336 p./ 45 €

Guidés par l’auteur, nous embarquons pour un voyage à travers le temps, les civilisations et l’emploi des graines et grains dans le monde. On y apprend que leur collecte et leur transformation remontent à 30 000 ans, que les traces des toutes premières céréales et des légumineuses qui nourrissaient les populations n’ont que 12 500 ans ! Puis, on part à la découverte de graines connues comme le poivre, la vanille ou le café et d’autres moins, telles la noix de Bancoul, dont on extrait les pigments, le Yopo, qui entre dans la composition des poudres hallucinogènes, ou encore le lotus, pour la confection des chapelets. Des coques de toutes sortes de noix finissent leur vie en bijoux, boîtes à secrets ou objets de décoration, gravés si finement qu’on les dirait minérales.

Toutes ces graines nous révèlent leurs origines et leurs aventures, de la cueillette à la transformation et ce, depuis la nuit des temps. C’est dans cet univers .tonnant et captivant que nous voguons au fil des pages où nous attendent anecdotes, légendes et de belles illustrations.

Christiane Rivallin

Les « Coups de coeur » 2017

Atlas de botanique poétique
Francis Hallé, en collaboration avec Eliane Patriarca
Arthaud/144 p./ 25 €

Docteur en biologie et en botanique, dendrologue, explorateur, Francis Hallé est spécialiste en écologie des forêts tropicales humides et en architecture des arbres. Fervent défenseur des forêts primaires, il a participé à la conception du radeau des cimes qui permet aux scientifiques d’étudier la canopée et, avec Luc Jacquet, à la réalisation du magnifique film “Il était une forêt”. Il milite pour l’agroforesterie et est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels : Plaidoyer pour un arbre, Un jardin aprés la pluie, Aux origines des plantes. Cet atlas, délicieusement illustré par les croquis de l’auteur, nous permet de découvrir des plantes énigmatiques, extraordinaires, comme le figuier étrangleur, la plante qui siffle, une herbe qui danse lorsqu’elle perçoit du bruit, la liane caméléon, l’arbre fontaine, l’arbre caoutchouc, les arbres souterrains…

L’auteur aime s’installer au sommet des arbres pour observer, écouter, dessiner, étudier la biodiversité. Depuis des années, il passe sa vie à regarder les arbres naître, vivre et mourir… c’est le voyage de toute une vie. Ce bel ouvrage est un hommage au végétal, un véritable poème.

Françoise Simon 

La Fleurette et le camionneur
À la découverte de la nature en ville*
Gilles Carcass.s/Ulmer/192 p./19,90 €

Il s’en passe de belles, dans nos buissons, massifs, chemins ou parkings en ville ! Des plantes, des animaux aux mœurs parfois insoupçonnables s’activent sans même que nous nous en apercevions. Gilles Carcassès nous les fait découvrir, lui qui n’hésite pas à épier et photographier les moindres recoins de nos cités. Son art est de nous les faire découvrir, alliant humour et information scientifique, avec de superbes photos à l’appui. Ce ne sont qu’intrigues, histoires d’amour, de beautés fatales et même de crimes !

On y trouve des chenilles punks, des gendarmes à protéger, des mangeurs de géraniums… Arrêtons là les exemples. Emerveillez-vous et régalez-vous dans ce polar scientifique. En le refermant, vous vous sentirez plus savant, après des moments palpitants et pleins d’humour. Et vous saurez, enfin, pourquoi l’auteur a intitulé son livre La Fleurette et le camionneur.

Jean-François Coffin

 

Jardins du cinéma
Michel Berjon/éditions Petit Génie/480 p./ 29 €

Voilà un sujet trop rarement traité… qui rend cet ouvrage fort réjouissant, apportant sa singularité, son originalité dans la littérature sur les jardins. Michel Berjon a bien renouvelé mes a priori sur le jardin au cinéma. Il nous rappelle quand même que le lien entre jardin et cinéma est né avec le premier film de fiction. Intitulé Le Jardinier, il a été tourné en 1895 par les frères Lumière dans leur potager ! Jardins de notre temps, jardins des villes, jardiniers, mais aussi, bien sûr, l’amour dans le jardin ou encore la mort et la convivialité, comptent parmi les thèmes traités. Ceci permet une lecture discontinue, chère aux lecteurs butineurs et pressés d’aujourd’hui. C’est très accessible, agréable à lire, avec une accroche originale qui peut séduire les jardiniers, mais aussi les cinéphiles futurs jardiniers. Michel Berjon est rédacteur aux Fiches du cinéma. Il a remanié ses supports de cours destinés à des étudiants en aménagements paysagers pour nous faire partager ses connaissances dans ce livre.

Marie-Aline Prévost

Douze autres titres nominés

Parmi plus de cent ouvrages reçus*, le jury Saint-Fiacre a dû procéder à de nombreuses réunions pour finalement établir une liste de présélection dont voici les autres ouvrages « nominés » :

• Le Génie de l’arbre

• Lotus – Les connaître et les réussir sous nos climats

• Fleurs et arbres en bord de chemin

• Biodiversité : fais-la toi-même !

• Jardins de la Martinique – Un esprit de liberté

• Art et nature à Chaumont-sur-Loire

• La collection fruitière du jardin du Luxembourg

• Minute papillon !

• Le mystère des Nigmes

• Jean Mus – Jardins méditerranéens contemporains

 La Pointeuse botanique du CAUE de l’Essonne

• Bienvenue chez nous ! – Une aventure en quatre saisons

• Les enfants ! Vous venez jardiner ?

* Peuvent concourir les livres de création française de l’année, individuelle ou collective, publiés entre le 1er juin et le 31 mai de l’année suivante.

Pour en savoir plus : www.ajjh.org