Chantal Colleu-Dumond : Directrice passionnée de Chaumont-sur-Loire

© J.-F. Coffin
© J.-F. Coffin

Riche d’une expérience culturelle acquise dans plusieurs pays, auteure de nombreux ouvrages, articles, expositions, revues et documentaires, mais aussi passionnée par les jardins du monde entier, Chantal Colleu-Dumond dirige depuis quinze ans le Domaine de Chaumont-sur-Loire. Elle joue de sa triple expertise, en art, patrimoine et paysage, pour séduire un public toujours plus large.

Agrégée de lettres classiques, Chantal Colleu-Dumond a consacré toute sa carrière professionnelle à la culture, aux arts et au patrimoine, en grande partie à l’étranger. En Allemagne d’abord, où elle est attachée artistique à l’ambassade de France à Bonn, puis en Roumanie, conseillère culturelle et scientifique à l’ambassade de France. « J’y ai passé quatre ans à la fin des années 1980, et vécu en direct la révolution qui a détrôné Ceausescu, se souvient-elle. Une période passionnante, qui m’a permis de développer beaucoup  culturelles, mais aussi de découvrir “l’envers du décor”. »

Au service de la culture et des relations internationales

Après un retour en France, comme chef du service des affaires internationales et européennes au ministère de la Culture, d’abord avec Jack Lang puis avec Jacques Toubon, puis quelques années à Rome, de nouveau comme conseillère culturelle à l’ambassade de France, Chantal Colleu-Dumond devient, en 1999, chef de projet puis directrice de l’abbaye royale de Fontevraud en Anjou, avant de repartir quatre ans plus tard en Allemagne, toujours à l’ambassade de France, cette fois à Berlin. Après le décès en 2005 de Jean-Paul Pigeat, créateur du Festival international des jardins, elle revient en France en 2007 pour prendre la direction du domaine de Chaumont sur-Loire et de son festival. « Mais ce n’était pas un hasard, explique t-elle, j’ai toujours été une passionnée de plantes et de jardins. J’ai découvert la magie de l’univers des végétaux avec ma grand-mère, qui était horticultrice dans cette véritable ville-jardin qu’est Dinard, en Bretagne, et tout au long de mes déplacements dans le monde entier, j’ai visité des jardins. » Nommée dans un premier temps pour cinq ans, cette grande voyageuse est finalement restée dans la place, avec un remarquable bilan des quinze années passées ici, et des projets plein la tête pour les quinze prochaines années…

Création de John Grade dans le parc historique : Réservoir, composé de cinq mille gouttelettes transparentes © E. Sander
Création de John Grade dans le parc historique : Réservoir, composé de cinq mille gouttelettes transparentes © E. Sander

Un lieu de rencontres et d’échanges

Chantal Colleu-Dumond a su donner une nouvelle dimension culturelle au Domaine régional de Chaumont-sur-Loire et à son événement phare, en créant, dès son arrivée en 2007, un Centre d’arts et de nature et la Saison d’art, un festival dédié à la création contemporaine, qui accueille chaque année une quinzaine d’artistes de tous arts et de tous horizons. « L’art contemporain permet d’attirer de nouveaux visiteurs vers les jardins, a-t-elle constaté, et à l’inverse, les amateurs de jardins découvrent une nouvelle dimension de l’art et du patrimoine, avec les présentations d’artistes contemporains qu’ils n’auraient jamais approchés sans ces conditions. » Chaumont-sur-Loire se veut ainsi un lieu de rencontres et d’échanges. Deux manifestations autour des jardins et des végétaux seront de nouveau assurées cette année : Les Botaniques de Chaumont-sur-Loire, les 17 et 18 septembre, une fête des plantes originale pour retrouver les plantes phares du festival sur les stands des exposants, et Quand fleurir est un art, du 7 au 11 octobre, avec les créations de grands artistes décorateurs du végétal, français et étrangers, dans les salles du château. Il manquait, dans ce lieu exceptionnel, la possibilité de faire une pause, de séjourner, se rassembler, échanger et réfléchir ensemble. C’est la raison d’une nouvelle aventure qui s’ajoute cette année aux autres événements : l’ouverture de l’hôtel Le Bois des Chambres et le lancement de rencontres mensuelles, Les Conversations sous l’arbre, autour de l’art, du paysage et de la nature.

« J’ai toujours été une passionnée de plantes et de jardins. »

Chantal Colleu-Dumond

Après deux années difficiles, les amateurs avaient perdu beaucoup de repères, et ils sont heureux de venir ou revenir à Chaumont, où le cap des 500 000 visites de 2019 devrait être de nouveau dépassé au cours de cette année. Une grande satisfaction pour Chantal Colleu Dumond qui souhaite dans cette passionnante aventure « rendre aux visiteurs un peu de la richesse reçue au cours de toutes ces années ».

Entretien avec Marie-Hélène Rocher-Loaëc
Journaliste et membre du comité de rédaction de Jardins de France