Les jardins de Laquenexy, saveurs en Moselle

Pascale Garbe

En matière de jardins, le département de la Moselle est certainement l’une des destinations françaises les plus dynamiques de ce début de siècle. Le Conseil général favorise le développement des jardins ouverts au public à travers une politique unique en son genre : Jardins sans Limites. Nous vous emmenons visiter l’un des plus remarquables du département : les Jardins Fruitiers de Laquenexy.

Les Jardins Fruitiers de Laquenexy © Pascal Garbe

L’histoire des Jardins Fruitiers de Laquenexy commence en 1904 sous l’annexion allemande. Le gouvernement d’Alsace-Lorraine acquiert un terrain de 7 hectares dans un petit village aux portes de Metz dans l’idée d’y installer un institut viticole. Le but de cet institut est avant tout de tester les plants américains résistants aux maladies. Le site devient rapidement incontournable. C’est en 1954, faute de moyens, que l’Institut Viticole devenu propriété du Conseil Général devient le Centre d’Etudes et d’Essais Horticoles. 4 hectares supplémentaires s’ajoutent aux 11 déjà existants. La culture de la fraise complète celle de la vigne. Dans les années 60, la diversification s’opère voyant apparaître sur le site d’autres variétés fruitières comme les pommiers, les poiriers ou encore les mirabelliers. Dans les années 70 à 80, le site de Laquenexy est considéré comme l’un des centres d’expérimentation fruitière parmi les plus réputés. Il s’en suivra une période moins dynamique durant laquelle le site perdra de son aura.

 

Plan du jardin des saveurs : cette aquarelle montre les princiapaux espaces au sein d'un verger conservatoire - © Pascal GarbeUn virage tout en douceur

En 2004, le Conseil Général décide alors de restructurer le site et de créer au milieu du verger un jardin ouvert au public. Il ne s’agira pas d’un jardin, mais d’une série de 14 jardins disséminés au long d’une promenade. Ces jardins sont tous basés sur la thématique des saveurs complétant ainsi le travail fait depuis 100 ans. Le potager d’un épicurien, le potager du curieux, le jardin des fleurs à croquer, les jardins des herbes ou encore le jardin interdit. Le laboratoire des formes fruitières sont autant d’espaces que le public peut désormais découvrir sur ce site. Une boutique de produits gourmands qui propose, entre autres, les jus de fruits et les confitures réalisés avec les produits du jardin, mais aussi une jardinerie qui vend les plantes que l’on peut découvrir lors de la visite et un restaurant (2 couverts au guide Michelin) complète l’équipement touristique. Inaugurés en 2008 par l’épouse du 1er Ministre, Penelope Fillon, les Jardins Fruitiers de Laquenexy sont devenus en moins d’un an l’un des jardins phares du Grand Est. Aujourd’hui, avec un peu moins de 50 000 visiteurs chaque année, il est devenu l’un des jardins les plus visités de l’Est de la France. Chaque année, de nouveaux espaces ou des animations sont proposés afin d’offrir aux visiteurs un site dynamique. En 2010, grâce aux relations exceptionnelles qu’entretiennent le Jardin botanique de Montréal et les Jardins fruitiers de Laquenexy, le premier jardin des Premières Nations a pu être réalisé. Ce jardin a permis de montrer aux visiteurs la richesse des relations entre les Amérindiens et la Nature. Chaque année, le jardin botanique de Montréal envoie des guides afin d’expliquer aux visiteurs la vie des Premières Nations du Canada.

 



La plus grande collection fruitière française…

Après plus de 100 ans d’existence, la collection des Jardins Fruitiers de Laquenexy est devenue l’une des plus importantes de France. Aujourd’hui, près de 700 variétés de pommiers, 90 de poiriers, une multitude de noyers, de noisetiers, de pruniers, 50 variétés de framboisiers se développent dans les jardins sans oublier des centaines d’espèces ornementales. Chaque année, les jardiniers et les responsables du verger traquent les catalogues et les listes des collections fruitières pour augmenter le patrimoine végétal présent sur le site. Les arboriculteurs amateurs peuvent utiliser ce patrimoine en obtenant des greffons ou des plants d’espèces peu connues ou oubliées.

Les Jardins Fruitiers de Laquenexy  © Pascal Garbe

 Matériaux naturels, saveurs d’antan…

La logique qui prévaut aux Jardins Fruitiers est de proposer aux visiteurs des jardins simples, que l’on peut facilement reproduire chez soi. Des constructions faites à l’aide de fers à béton, de graviers, de bois tressés. Ici pas d’aménagements luxueux, tout semble abordable et facile à reproduire ! Dans ce jardin, toutes les saveurs sont mises en avant et le public peut même toucher ou goûter des plantes dont il ne soupçonne pas  l’existence : l’herbe aux huîtres (Mertensia maritima), des légumes anciens comme l’oca (Oxalis tuberosa), le panais ou encore des fleurs comestibles. De nombreux chefs cuisiniers l’ont d’ailleurs compris en se rendant régulièrement aux jardins afin d’obtenir des conseils et des idées de nouvelles plantes. C’est ainsi que Michel Bras, Olivier Roellinger ou encore Philippe Labbé se rendent régulièrement sur le site.


Des pommes marquées emblèmes du site…

Depuis 2004, les Jardins Fruitiers de Laquenexy ont remis au goût du jour la technique des " Pommes Marquées" et sont désormais l’un des rares sites au monde à préserver cette technique unique. En 2010, 500 pommes marquées produites aux Jardins Fruitiers sont offertes aux Chefs d’Etat lors de la réunion de clôture de l’Année Mondiale sur la Biodiversitéà Nagoya. En 2011, c’est lors de l’Assemblée Générale de l’ONU que les Jardins Fruitiers se distinguent en offrant des pommes marquées aux Chefs d’Etats. Grâce à cette technique, les jardins entretiennent des collaborations internationales uniques en leur genre avec le Japon, le Canada (Jardin Botanique de Montréal), la Grande Bretagne (RHS), les Etats-Unis (Jardins botaniques de New York, Washington et Atlanta), Singapour (Jardin botanique) ou encore l’Océanie (Ellerslie Flower Show de Nouvelle-Zélande, Open Gardens Australia). Grâce à ces liens tissés à travers le monde, la Moselle montre son dynamisme en matière de jardins.

Pomme marquée © Pascal Garbe Les jardins de Laquenexy, un voyage au pays des saveurs © Pascal Garbe
Le Jardin des Etoiles

Dès l'ouverture du jardin, les responsables ont créés un espace unique en son genre  : Le Jardin des Etoiles. Basé sur le Hollywood Walk of Fame à Los Angeles, les personnalités qui font une halte en Moselle se voient proposer de planter un arbre dans le jardin. C'est ainsi que de nombreuses personnalités possèdent un arbre dans ce très beau jardin : Garou, Michel Fugain, Yves Duteil, Pascal Légitimus ou encore des spécialistes de jardins Helen Dillon ou Shumnyo Masuno.

D’autres projets…

La réussite d’un site comme celui des Jardins Fruitiers doit beaucoup à l’engagement des élus du Conseil  Général. Propriétaire du site depuis près de 60 ans, c’est sous l’impulsion de son Président Philippe Leroy que la décision de réaliser le Jardin des Saveurs en 2004 a été rise par les élus. En 2011, le nouveau Président Patrick Weiten décide de donner Patrick Weiten donne un nouvel élan en annonçant un deuxième jardin des Premières Nations consacré aux Maoris. Ce jardin devrait ouvrir ses portes en 2013. Outre ce projet, un nouveau jardin sera, lui, visible dès 2012, le jardin du Fleurissement !

Une première en France, cet espace permettra aux communes mosellanes qui excellent dans le concours du Fleurissement de montrer leur savoir-faire aux visiteurs…

Il sera ouvert en mai 2012.

 

En savoir plus :

" Les Jardins Fruitiers de Laquenexy, un voyage au pays des saveurs " de Sonia Lesot & Henri Gaud, Editions Gaud.

facebook.com/pages/Les-Jardins-Fruitiers-de-Laquenexy

 

Les Jardins Fruitiers de Laquenexy
4 rue Bourger et Perrin, 57530 Laquenexy Tél. 03 87 35 01 00
Périodes d’ouverture : du 1er avril au 31 octobre, tous les jours sauf le mardi.
Tarifs : 7 euros, 5 euros pour les 12-18 ans, gratuit pour les moins de 12 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jardins de France