Guyencourt-Saulcourt, dans la Somme

Agnès Guillaumin

135 habitants et prix européen du fleurissement

Lauréat 2010 du prix européen de l’entente florale, Guyencourt-Saulcourt constitue un modèle. En moins de 20 ans, le village s’est transformé grâce à la passion des fleurs, du jardinage et de l’environnement, au service du bien-être de ses habitants, aujourd’hui fiers de leur village et de leur région…

Situé dans la Somme au Nord de la Picardie, Guyencourt-Saulcourt est niché au coeur des collines du Vermandois. " D’ici par temps clair, on compte au moins une douzaine de clochers ", explique Michel Thiery, l’ancien maire, qui ouvre volontiers son jardin aux passants extasiés devant les jardinières qui débordent, le potager luxuriant et les massifs de roses et de petits fruits. La commune compte cinq fermes en activité et trois artisans. " Les emplois étaient assez rares pour les actifs et les distractions aussi. Alors, l’idée de conserver les habitants en leur offrant un cadre de vie exceptionnel a peu à peu fait son chemin auprès des habitants ".

Les fleurs débordent largement sur la rue  © Mairie de Guyancourt-Saulcourt

L’oeuvre de bénévoles

La commune ne compte qu’un seul employé. Quelques gros travaux, comme l’enfouissement des réseaux, ont été réalisés par des entreprises, mais l’essentiel a été dessiné et réalisé bénévolement par les habitants en respectant l’identité du village. Les broussailles, les engins agricoles rouillés, les tas d’ordure ont peu à peu disparu, mais pas seulement. " Ici, il y avait un mur en béton pas très joli. On a planté une haie de hêtres pour le dissimuler en partie ", explique Jean- Marie Blondelle, pharmacien de son état, actuel maire de Guyencourt- Saulcourt. Ici, les maisons abandonnées, les grands murs, les clôtures inesthétiques disparaissent sous les haies fleuries et se font oublier derrière de beaux massifs de vivaces. Les haies comptent bon nombre d’espèces locales. Des prunelliers ou des aubépines sauvages ont été prélevés et plantés en haie. Près de la mairie, le grand mur de l’ancienne école a été agrémenté de treillages - où pousse le rosier Pierre de Ronsard - et de panneaux avec le texte de ‘Mignonne, allons voir ’.

 

   Le chantier de repiquage  © Mairie de Guyancourt-Saulcourt   Les enfants plantent aussi  © Mairie de Guyancourt-Saulcourt 15 000 plants sont plantés dans les massifs ou distribués pour fleurir les habitations © Mairie de Guyancourt-Saulcourt

 


La main à la pâte

Au printemps, la production de plants s’organise autour d’une équipe de jardiniers bénévoles. Les semis et les repiquages permettent de produire plus de 15 000 plants qui seront plantés dans les massifs ou distribués pour fleurir les habitations. Les achats se limitent aux graines, à quelques bulbes ou à un lot de chrysanthèmes pour l’automne. " Pour le reste, on fait des échanges avec les communes voisines ", explique Jean-Marie Blondelle, également président de la communauté de communes, et surtout passionné de jardin et artisan du prix européen et du prix national quatre fleurs.

 

L'abris bus des enfants  © Mairie de Guyancourt-SaulcourtUn projet créateur de liens

Tous les habitants se mobilisent pour fleurir leur village, l’occasion de se retrouver et d’échanger avec les voisins au jour le jour et lors des temps forts de l’année : la fête des villes et villages fleuris en juillet, la remise des prix des maisons fleuries en novembre, le concours des décorations de Noël… " Heureusement que nous avons ça, sinon certains jours on ne verrait personne ", se réjouit une habitante.

 

Et demain...

Aujourd’hui, grâce au fleurissement et à l’implication de tous ses habitants, le village a acquis ses lettres de noblesse. Sa réputation s’étend bien au-delà du canton. Une télé japonaise est même venue faire un reportage ! Guyancourt-Saulcourt sert d’exemple et de village-pilote pour les communes environnantes. Des formations et des animations pédagogiques s’y déroulent régulièrement. Quelques jeunes couples sont venus s’installer en raison de la qualité de l’environnement. L’enjeu est désormais de poursuivre l’aventure sur le long terme et de préserver l’enthousiasme de tous.

 

Infos pratiques

La Mairie 19, rue de l'Eglise 80240 Guyencourt - Saulcourt (Département de la Somme, Picardie) Tel. 03 22 86 66 11
L'Office du Tourisme de Péronne Tel. 03 22 84 42 38 http://www.cnvvf.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jardins de France