Édito sur la route des épices

Michel Cambornac

Les épices, une importance économique mondiale depuis l’antiquité - © M. Cambornac
Les épices, une importance économique mondiale depuis l’antiquité – © M. Cambornac

Si le terme d’« Épices », emprunté du latin « Species » fut d’abord un terme médical pour évoquer des substances végétales, on l’employa rapidement, et surtout à la Renaissance, pour désigner des denrées de luxe, réservées aux gens fortunés. Plus l’origine était exotique, lointaine et mystérieuse, plus le prix était élevé. Cela a fait la fortune de nombreuses routes terrestres et maritimes et suscité de célèbres voyages de découverte.

Aujourd’hui les épices évoquent toujours un monde merveilleux, exotique, coloré et parfumé, éveillant nos sens du goût et de l’odorat. Mais parfois, nous restons perplexes face à la diversité des noms locaux, vernaculaires, alléchants, quelques fois trop évocateurs ! Et qui nous conduisent à des déconvenues fâcheuses ou, au contraire, à d’intenses jubilations.

Ce dossier sur les épices vous propose d’aborder l’aspect historique des routes commerciales avec une incursion vers des usages d’épices et aromates oubliés ou même disparus.

Nous aborderons aussi les questions de nomenclatures en prenant des exemples : Zingiberaceae et poivrons.

L’aspect horticole sera illustré par la conduite d’une collection d’épices dans un jardin botanique et le cas du safran sera particulièrement étudié.

Enfin, et pour revenir aux rôles et usages essentiels des épices, nous interrogerons un grand cuisinier et une spécialiste des effets des épices sur la santé. Et nous ne manquerons pas de parler des pains d’épices.

Enregistrer

télécharger
Jardins de France