Dialogues de fleurs lauréat du prix Saint-Fiacre 2016

Jean-François Coffin

couv_dialogues

Dialogues de fleurs est le lauréat du prix Saint-Fiacre 2016. Ce prix, décerné par l’AJJH, Association des journalistes du jardin et de l’horticulture, récompense un ouvrage traitant du jardinage, du jardin et du monde végétal. Face à la diversité des ouvrages et à leur qualité, le jury a aussi attribué trois « coups de cœur » : « L’herbier Vilmorin », « Le saule », et « Un grand jardin. »

 

Prix Saint-Fiacre 2016

Dialogues de fleurs

De Mohammed El Faïz, illustrations Anne Sorin / Éditions Petit Génie / 128 p. / 16 €

 

« Mohammed El Faïz nous propose une œuvre philosophique inédite et envoûtante, issue de textes nabatéens et arabo-médiévaux, décryptés des tensons ou fables botaniques qui célèbrent l’équilibre de la nature et la paix des civilisations. En ces temps troublés de l’Islam, ces allégories poétiques et satyriques apportent du miel dans la gorge : la morale des fables ressemble à la paix retrouvée avec grâce vers un état d’intuition surnaturel et extatique selon le champ du soufisme. Le jardin est la philosophie de la nature qui irrigue les jardins.

Voyage dans un théâtre horticole où un drame de fleurs est calmé par la sagesse d’un juge lettré. La rose pleurnicharde, voluptueuse, lève une armée d’arbres et de fleurs contre une églantine frondeuse. Jalouse du narcisse, elle le traite de rigide soumis facile à cueillir et à l’égo plus léger que son reflet. Lui, la taxe de prétentieuse périssable. Glissons vers le nénuphar énamouré d’eau, tige et corolle noyées, accro à la délectation sans retenue de la substance.

« Elle m’abreuve de sa douce liqueur, c’est par l’eau seule que je puis acquérir le dernier degré de la perfection ». L’ignorance et le gaspillage tuent la biodiversité. « Avons-nous conscience des soifs de demain, l’abondance de l’eau est-elle éternelle ? » Les jardins antiques, nés du génie humain par la maîtrise de l’eau, du sol et des plantes ont influencé le jardin méditerranéen.

« L’art des jardins et l’avancement des connaissances sont un héritage vivant et un paradoxe dans sa survie. »

Marie-Claude Eyraud

 

herbiervilmoriniamgeTrois « coups de cœur »

Coup de cœur « Histoire et culture »

L’herbier Vilmorin

Deux siècles de passion pour les plantes comestibles et d’ornement

Christine Laurent / Belin / 192 p. / 29,90 €

« Malgré son nom, il ne s’agit pas d’un herbier comme les autres ! Il est classé « monument historique » depuis mars 2005. Avec une partie « officielle », conforme aux nomenclatures, internationales et une autre qui est un formidable inventaire « à la Prévert »… À la fois, récit de voyages, de rencontres exceptionnelles, d’ouvrages, de catalogues mais, aussi, de découvertes, de plantes inconnues, glanées sur tous les continents par les Vilmorin, botanistes, dendrologues et infatigables explorateurs, à la pointe de l’innovation.

Au total, 10 m3 de documents, plus de 50 000 planches, 200 aquarelles du Japon, un herbier dédié à Parmentier et un album d’iconographie de légumes… Un énorme, outil de travail et un fabuleux trésor encore inconnu du public ! Redécouvert en 1966, lorsque la famille, quitte sa demeure de Verrières-le-Buisson (Essonne), hébergé jusqu’en 1999, sur le campus d’Orsay, il échappe au pilon et retrouve enfin Verrières. Depuis 2015, des mains expertes trient, soignent et éliminent épingles, ficelles, papier journal, champignons, insectes… Les photos, publiées pour la première fois, attestent de la fraîcheur de ce patrimoine encore vivant et si poétique comme les textes qui, en filigrane, entrelacent l’histoire des plantes et de cette saga familiale hors norme. »

Jocelyne Dévèdjian

 

1ecouv-sauleCoup de cœur « Savoir-faire »

Le saule – La plante aux mille pouvoirs

Dominique Brochet / Éditions de Terran / 256 p. / 22 €

« Depuis 35 ans, Dominique Brochet, de la pépinière de la Presle, près de Reims, entretient, enrichit, observe une collection de saules, reconnue nationalement. Sa passion pour le genre ? Elle est née de son amour de la montagne où les espèces de saules sont nombreuses et diverses. Dans ce livre, il a voulu partager tout le savoir qu’il a accumulé pendant toutes ces années. Sans dogme, sans jargon, avec beaucoup d’illustrations, il raconte une histoire érudite mais toujours facile à lire.

Tout un chapitre est consacré à ses multiples propriétés et usages. Après une description botanique du genre, teintée d’humour, l’auteur nous promène dans la mythologie, l’art et la littérature consacrés aux saules. Espérant vous avoir convaincu qu’un saule était indispensable à votre jardin, Dominique Brochet vous propose au terme de son ouvrage des fiches descriptives complètes sur ses 100 plus beaux spécimens. Une palette bien expliquée pour faire votre choix !

Botanistes, amateurs de légendes, jardiniers pragmatiques… Tous trouveront leur bonheur dans ces pages car le livre fourmille de renseignements sur ce genre botanique qui mériterait d’être mieux connu. »

Rosenn Le Page

 

grand_jardin-couvertureCoup de cœur « Illustrations ou dessins »
Un grand jardin
Gilles Clément, dessins Vincent Gravé / Cambourakis / 32 p. / 24 €

« Gilles Clément, célèbre paysagiste, est connu pou son concept de « jardin en mouvement » mis en évidence en1999-2000 lors de l’exposition « Le jardin planétaire ».Vincent Gravé, enseignant, a réalisé plusieurs bandes dessinées, en particulier Jardins des vagabondes, véritable « biographie » sur Gilles Clément. Construit comme un calendrier du jardinage, ce livre magnifiquement illustré par Vincent Gravé, riche de détails, instructif, pédagogique, invite le lecteur à comprendre les différentes facettes du monde végétal. Ponctué de petits personnages truculents, cet ouvrage est magique, ludique, humoristique, poétique et accessible à tous. Gilles Clément est émouvant lorsqu’il nous parle de la prairie forêt à l’échelle d’une fourmi, d’une coccinelle, d’un lapin… L’auteur insiste sur tout ce qui donne la vie. « Comment découvrir la timidité ou la force de la conquête, le labyrinthe du parcours des plantes ? »

Françoise Simon

 

Les ouvrages présélectionnés

 

Le jury du prix Saint-Fiacre a du se prononcer sur plus d’une centaine d’ouvrages reçus. Dans un premier temps, avant l’attribution du prix, il avait également présélectionné les ouvrages suivants :

 

– Abeilles sauvages

Philippe Boyer / Éditions Ulmer / 144 p. / 24,90 €

– Botanique – Les familles de plantes

  1. Dupont et J.-L. Guignard / Elsevier Masson / 336 p. / 29 €

– Des salades toute l’année dans mon jardin – Laitues, mesclun, endives…

Xavier Mathias / Éditions Terre Vivante / 120 p. / 14 €

– D’étonnants jardins en Nord-Pas-de-Calais

Ouvrage collectif / Images du patrimoine / Inventaire général du patrimoine culturel Éditions Lieux-Dits / 144 p. / 21 €

– Histoire de la botanique

Joëlle Magnin-Gonze / Delachaux et Niestlé / 384 p. / 34,90 €

– L’arbre – Au-delà des idées reçues

Christophe Drénou / Éditions Cnp, l’Institut pour le développement forestier / 256 p. / 24,50 €

– L’herbier globe-trotteur

Thomas et Agathe Haevermans, préface de Patrick Blanc / Hachette / 296 p. / 49,95 €

– Les Broméliacées

Marcel Lecoufle, Albert Roguenant, Aline Raynal-Roques / Éditions Belin / 651 p. / 99,50 €

– Mon potager de vivaces – 60 légumes perpétuels à découvrir !

Aymeric Lazarin / Éditions Terre Vivante / 224 p. / 24,90 €

 

Le Saint-Fiacre

Le plus ancien prix dans le domaine du jardin

Le Prix Saint-Fiacre, prix des journalistes horticoles, récompense depuis 1971, un ouvrage de langue française abordant les thèmes du jardin, du jardinage ou ceux du monde végétal. Il reste abordable pour le plus grand nombre : c’est un prix avant tout destiné au grand public.

Afin de prendre en compte la diversité des ouvrages sur l’horticulture, le jardinage et la flore, et suivant la richesse des publications de l’année, l’AJJH décerne également des prix thématiques (mentions) en nombre et intitulés variables.

www.ajjh.org

télécharger
Jardins de France