Piscine Molitor : un jardin sur le toit

Jean-François Coffin

Au bord du Bois de Boulogne, à côté du stade Roland-Garros à Paris, la piscine Molitor revit. Après des années de polémiques pour sa sauvegarde, puis de gros travaux, elle a retrouvé sa splendeur d’origine mais avec un plus : un jardin sur le toit et un « roof bar ».

 

Un jardin sur le toit aux touches méditerranéennes - © J.-F. Coffin

 

« La commande était d’aménager un coin barbecue et de végétaliser la terrasse de la piscine Molitor », explique Thierry Dalcant « paysagiste - styliste – designer ». Et de travailler sur un projet influencé par son expérience originelle dans le monde de la mode. Car avant d’arriver au métier de paysagiste après son diplôme de l’école nationale supérieur du paysage de Versailles, il a passé plusieurs années chez de grands couturiers. « Chez Saint-Laurent, j’ai fréquenté l’épure et tout ça me poursuit, le bagage est là », explique-t-il. Alors, quand il travaille sur le projet Molitor, il ne fait pas dans la sophistication mais plutôt dans le naturel.
Il a d’abord tenu compte de la situation de la terrasse en plein soleil, d’où l’idée d’une interprétation libre d’un jardin méditerranéen. « Je voulais aussi qu’on oublie un peu Paris, même si c’est la ville que l’on a en toile de fond. »

 

Le salon et la rambarde

Pour atténuer la présence du garde du corps, sortir de ses limites, Thierry conçoit un « cheminement » entre les végétaux permettant de « rebondir sur les lignes ». Toujours pour oublier le côté linéaire du garde-corps, il aménage un côté « convivial et centrifuge » : un salon au jardin, près du végétal.

Un autre point remarquable de cet aménagement de la terrasse est la diversité végétale et florale et Thierry Dalcant s’est entouré de la collaboration d’un botaniste. « Je voulais un jardin vivant, qui s’inscrit dans la biodiversité, en évolution en fonction du rythme des saisons ». Le jardin est d’ailleurs conçu pour fleurir une grande partie de l’année, jusqu’à l’automne. « On est ici dans une végétation assez souple, assez libre, avec de la place laissée au semis spontané » car Thierry « aime les végétaux qui prennent possession du site ». D’où un jardinage raisonné, avec un désherbage manuel si nécessaire et pas de coupe systématique des fleurs fanées pour leur permettre de monter à graines.
Et Thierry de conclure : « Ce n’est pas un jardin vitrine, pas essentiellement ornemental. C’est plutôt un jardin de découverte de la flore ».
Alors si vous allez à Molitor, après un bain dans la piscine, n’oubliez pas le bain de soleil et de senteurs méditerranéennes sur la terrasse !

 

Des végétaux en bacs de chêne sablé, posés sur du minéral flirtant avec le végétal - © J.-F. Coffin

 

Le coin salon à disponibilité des clients qui souhaitent partager un déjeuner ou un dîner à même le jardin - © J.-F. Coffin

 

Un jardin poétique qui prône la diversité de feuillages et de floraisons - © J.-F. Coffin

 

 

Légende de la photo

Un cheminement entre les végétaux permettant d’oublier la rambarde évitant de plonger directement dans la piscine… - © J.-F. Coffin

 

Le végétal, inspiré d’une garrigue, est planté en partie d’essences aromatiques et de végétaux supportant un ensoleillement conséquent. - © J.-F. Coffin

 

La bibliothèque potagère de la cuisine-bar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le mur “bibliothèque” de plantes aromatiques est traité comme un véritable jardin, qui privilégie une réelle diversité d’espèces et de floraisons comestibles, dans l’idée que les chefs et barmen se l’approprient et qu’il puisse servir leur démarche créative », explique Thierry Dalcant.
La structure du mur-bibliothèque est en Iroko, une essence de bois très résistante à l’humidité, qui a été entièrement cintré dans sa phase de découpe. Les jardinières, sont en inox laqué avec une finition acier corten naturelle qui a l’aspect du cuir vieilli et se patine avec le temps, alors que le bar et le pôle de cuisson sont en inox brossé.

 

Les plantes utilisées pour le jardin du « roof top » de la piscine Molitor


Allium atropurpureum Artemisia ‘Powis Castle’
Aster laterifolius ‘Lady in Black’
Briza media
Calamagrostis acutiflora ‘Karl Foerster’
Cistus laurifolius
Cirsium rivulare
Eremurus cleopatra
Erigeron karvinskianus
Euphorbia characias
Euphorbia cyparissias
Gaura lindheimerii
Helichrysum italicum
Hyssopus officinalis
Indigofera heterantha ‘Gerardiana’
Iris germanica ‘Tuxedo’
Iris pallida


Lavandula angustifolia
Oenothera drummondii
Origanum vulgare
Perovskia atriplicifolia ‘Blue Spire’
Persicaria amplexicaulis ‘Black Field’
Phlomis fruticosa
Rosa mutabilis
Rosmarinus prostatus
Rosmarinus officinalis ’Miss Jessop’s Upright’
Scabiosa ‘Chile Black’
Salvia officinalis
Santolina chamaecyparissus
Sedum matrona
Stipa tenuissima
Teucrium hircanicum
Thymus vulgaris
Verbena bonariensis

 

> télécharger

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jardins de France