Le jardin botanique historique La Concepción à Malaga

Jean-François Coffin

Le belvédère romantique du jardin botanique historique La Concepción, d’où l'on peut admirer le panorama sur la ville de Malaga - © J.-F. Coffin
Le belvédère romantique du jardin botanique historique La Concepción, d’où l’on peut admirer le panorama sur la ville de Malaga – © J.-F. Coffin

Si vous parcourez l’Andalousie, le jardin botanique historique La Concepción, à Malaga, mérite le détour. Il offre une collection de plantes tropicales, subtropicales et méditerranéennes que vous pouvez découvrir selon un parcours thématique. Petite visite dans ce jardin du monde entier…

Découvrir les richesses horticoles et botaniques de l’Andalousie était l’objectif du voyage organisé par la commission voyages de la SNHF au printemps 2015, à commencer par les jardins arabo-andalous, patrimoine que l’Espagne veut faire découvrir ou redécouvrir. Mais l’Andalousie, outre ses jardins d’agrément, son histoire, ses monuments remarquables, recèle d’autres richesses comme ses parcs nationaux ou ses jardins botaniques. Un bel exemple en est le jardin botanique historique La Concepción, à Malaga

Le fruit d’un voyage de noces

L’image du belvédère romantique qui se reflète dans l’eau présentée par les dépliants touristiques fait rêver… Mais La Concepción est avant tout une collection en plein-air de flore tropicale, subtropicale et méditerranéenne. Créé en 1855 par le marquis de Casa Loring, puis repris par différents propriétaires avant d’être acquis par la municipalité de Malaga en 1990, le jardin botanique La Concepción a été constitué sur le regroupement de plusieurs domaines plantés à l’origine d’oliviers, d’amandiers, d’agrumes et de vignes.

L’idée de la création de ce jardin proviendrait du voyage de noces que le marquis et son épouse auraient mené pendant six mois à travers l’Europe, séduits par les jardins qu’ils ont visités. A leur retour à Malaga, ce couple fortuné et cultivé fait appel à la contribution d’un jardinier français, Jacint Chamousset, pour concevoir et concrétiser le jardin tropical qu’ils avaient envisagé.

Un grand nombre des espèces tropicales de la Concepción dont Chamousset a établi la liste, proviendraient des jardins européens visités plutôt que de leurs continents d’origine : Europe, Amérique, Asie, Afrique et Océanie.

D’un continent à l’autre

Le jardin se divise en espaces thématiques par continents. On y trouve des arbres remarquables, du ficus à l’araucaria, en passant par les pins, cyprès, cèdres, dont plusieurs spécimens sont plus que centenaires. Le jardin recèle aussi une grande collection de plantes aquatiques, bambous, cactées et succulentes, orchidées, broméliacées, plantes insectivores, menacées et endémiques. Sa collection de palmiers est considérée comme la plus importante d’Europe.

Nous ne pouvons pas ici citer toutes les espèces* dont regorge ce jardin reconnu en 1943 comme « jardin historique et artistique ». Nous voulons seulement vous inciter à aller voir sur place. Vous ne serez pas déçus du voyage

laconcepcion.malaga.eu

*La liste des espèces est consultable sur : http://laconcepcion.malaga.eu/opencms/opencms/laconcepcion/recursos/documentos/catalogo_botanico.pdf

Des échanges entre jardins du monde

Céramique représentant le jardin historique et ses différentes parties, de la collection de palmiers, dans le bas du jardin, à la partie haute où se situe la forêt méditerranéenne - © J.-F. Coffin
Céramique représentant le jardin historique et ses différentes parties,
de la collection de palmiers, dans le bas du jardin, à la partie haute
où se situe la forêt méditerranéenne – © J.-F. Coffin

La Concepción a établi une liste de 74 taxons, en dehors des semences qu’elle propose d’échanger chaque année avec les autres jardins du monde. Ces échanges se déroulent dans le cadre de l’Association de la Macaronésie, ensemble d’îles d’Espagne et du Portugal, Açores, Madère, les îles Canaries et les Baléares. Cette offre ne s’adresse pas aux particuliers, seulement aux jardins botaniques ou des institutions scientifiques sans but lucratif.

www.jbotanicos.org

Le palais et le bassin du triton - © J.-F. Coffin
Le palais et le bassin du triton – © J.-F. Coffin
Dès l’entrée du jardin botanique, la collection de plantes aquatiques - © J.-F. Coffin
Dès l’entrée du jardin botanique, la collection de plantes aquatiques – © J.-F. Coffin
Parmi les arbres remarquables, ce Ficus macrophylla ou ce Dracaena draco L plus que centenaires - © J.-F. Coffin
Parmi les arbres remarquables, ce Ficus macrophylla ou ce Dracaena draco L plus que centenaires – © J.-F. Coffin
Dans les curiosités de la Concepción, la glycine, Wisteria sinensis Sweet (Sims) plantée en 1857 par la famille de Loring-Heredia. Un spectacle à ne pas manquer une quinzaine de jours à la fin de mars ou début avril - © J.-F. Coffin
Dans les curiosités de la Concepción, la glycine, Wisteria sinensis Sweet (Sims) plantée en 1857 par la famille de Loring-Heredia. Un spectacle à ne pas manquer une quinzaine de jours à la fin de mars ou début avril – © J.-F. Coffin
Une collection de bambous remarquable - © J.-F. Coffin
Une collection de bambous remarquable – © J.-F. Coffin
La collection de palmiers est considérée comme l’une des plus variées d’Europe, composée d'environ 100 espèces - © J.-F. Coffin
La collection de palmiers est considérée comme l’une des plus variées d’Europe, composée d’environ 100 espèces – © J.-F. Coffin
 Une végétation luxuriante traversée par le célèbre pont de fer - © J.-F. Coffin
Une végétation luxuriante traversée par le célèbre pont de fer – © J.-F. Coffin
Une variété de plantes méditerranéennes - © J.-F. Coffin
Une variété de plantes méditerranéennes – © J.-F. Coffin
La forêt méditerranéenne avec vue sur le parc naturel des montagnes de Malaga - © J.-F. Coffin
La forêt méditerranéenne avec vue sur le parc naturel des montagnes de Malaga – © J.-F. Coffin

Andalousies 2015 A JFC 149

 Le jardin des cactus et succulentes venant d’être entièrement rénové - © J.-F. Coffin
Le jardin des cactus et succulentes venant d’être entièrement rénové – © J.-F. Coffin
télécharger
Jardins de France