Le Clos des Cèdres, notre jardin pas à pas

Françoise Roullier

« On ne devine pas de la rue ce jardin d’artiste où la ville s’efface, où l’artiste joue avec l’espace et nous entraîne dans sa rêverie. Elle nous fait perdre nos repères et nous fait vivre dans l’ambiance intime de plusieurs jardins en un seul que l’on choisit d’habiter suivant les saisons et ses humeurs », explique Françoise Roullier qui nous invite dans son jardin de Saint-Cyr-sur-Loire …

 

Jardin de Françoise Roullier à Saint-Cyr-sur-LoireJardin de Françoise Roullier à Saint-Cyr-sur-Loire

 

La partie frontale du jardin, face à la terrasse de la maison, a été conçue comme un tableau avec un axe central, matérialisé par l’eau mais n’entraînant pas de symétrie. Nous allons trouver l’eau en cascades, courant sous les feuilles puis canalisée traversant la terrasse.

 

Une bêche pour pinceau

« J’ai travaillé avec ma bêche comme avec un pinceau, sur les différentes formes de feuillages : rond des ligulaires, ovale des hostas, dentelé de la rhubarbe ornementale, composé des rodgersias, lancéolé des iris. J’ai joué également avec les différentes intensités de vert, émeraude, vert clair, panaché. Comme pour une peinture, je fais vibrer ces formes et ces couleurs avec le blanc des fleurs de bégonias, d’astilbes, d’hydrangeas de digitales. La forte pente a favorisé l’élaboration du tableau et son caractère ombragé a dicté le choix des végétaux. J’ai tenu compte des rayons du soleil à travers les branches des cèdres pour placer l’érable panaché, ses couleurs claires de printemps et sa luminosité d’automne illuminent la pente et créent un point fort. Mon jardin se découvre pas à pas, c’est un lieu de vie, il appartient à notre art de vivre, nous y avons implanté comme au 18ème siècle des « fabriques » : banc de lecture, spa, salle à manger d’été. Ce jardin est ma création, mon itinéraire intérieur, ma mémoire : le daphné, parfum de mon enfance, les pivoines arbustives du jardin maternel.

 

> Lire la suite

Jardins de France 630. juillet-août 2014

Une réflexion au sujet de « Le Clos des Cèdres, notre jardin pas à pas »

  1. Vous avez dit : la partie frontale du jardin, face à la terrasse de la maison, a été conçue comme un tableau avec un axe central. Je suis complètement d’accord ! Avoir un beau jardin est tellement important si on veut avoir une belle maison. J’adore le jardin dans la photo. C’est où ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jardins de France